Archive de l’étiquette jardin

Parcliniquetondeuse

Scarifier sa pelouse

scarifier sa pelouse

Scarifier sa pelouse

 

Scarifier son jardin, oui mais encore ?

La scarification est utile à l’entretien de votre gazon et se pratique de préférence en automne ou au printemps. Pourquoi scarifier votre pelouse ? Au fil des saisons qui passent, des résidus de tonte, de la mousse ou encore des racines mortes viennent se poser et polluer votre gazon. S’il arrive un moment où ils sont trop nombreux, une couche épaisse et fibreuse vient se greffer sur votre pelouse et nuit à cette dernière. Pourquoi ? Et bien, tout simplement parce que cette couche retient l’humidité et que de ce fait elle empêche votre pelouse de s’alimenter en eau, air et nutriments, tous les éléments nécessaires à sa bonne santé.

 

 

Scarifier votre gazon, c’est aérer votre sol et y réduire les déchets d’herbes coupées et laissées sur ce dernier. Ainsi, votre sol peut absorber plus facilement l’eau et les éléments nutritifs que vous lui fournissez, l’apparition de mousse est freinée – la mousse apparaissant généralement sur des sols trop humides, compacts ou encore trop à l’ombre, votre pelouse devient donc plus dense et plus résistante et les racines des herbes sont fortifiées ce qui favorise leur développement !

scarifier sa pelouse

Pelouse avant scarification

scarifier sa pelouse

Pelouse après scarification

J’ai compris la nécessité de la scarification, oui mais voilà, comment m’y prendre ?

Commencez par vous équiper. Vous pouvez opter pour un scarificateur électrique ou un scarificateur thermique, le premier étant plutôt conseillé pour des surfaces allant jusqu’à 500 m², (et oui, au bout d’un moment vous manquerez de fil ;-) ) et le deuxième étant conseillé pour des surfaces au-delà de 500 m², le thermique étant beaucoup plus puissant que l’électrique pour ces dernières. Quelque soit le type de scarificateur choisi, électrique ou thermique, celui-ci sera soit équipé d’outils de coupe à peigne soit d’outils de coupe à couteaux (lames). Euh, oui mais encore… Les outils de coupe à peigne sont utilisés pour arracher la mousse de votre sol, les outils de coupe à couteaux également, à la différence près que ces derniers permettent également d’aérer votre terre. Vous retrouverez plus généralement sur les scarificateurs thermiques les outils de coupe à couteaux.

scarifier sa pelouse

 

Coupe à couteaux – Haut de l’image

Coupe à peignes – Bas de l’image

 

 

 

Une fois équipé et avant de procéder de but en blanc à la scarification de votre gazon, quelques petits conseils :

  • Tondre votre gazon avant la scarification à une hauteur d’environ 2 cm ;
  • Régler votre scarificateur afin qu’il gratte entre 2 et 4 mm maximum sous la surface de la terre, en effet, au-delà de 4 mm, l’acte de scarification peut détruire les racines de vos herbes au lieu de les aider à mieux respirer, et bien entendu ce n’est pas le but ;-) ;
  • Enfin, avant de scarifier, veiller à ce que votre sol ne soit ni détrempé, ni trop sec.

Ça y est vous pouvez passer le scarificateur ! Oui mais y-a-t-il une façon de faire ? Effectivement, pour une scarification de votre pelouse plus optimale, nous vous conseillons de le faire de manière croisée, c’est-à-dire de passer le scarificateur sur votre gazon une fois en longueur et une fois en largeur. Une fois la scarification terminée, le travail quant à lui n’est pas tout à fait terminé 😉 Il vous faut maintenant ramasser soigneusement tous les résidus (mousses et déchets verts) que vous avez fait remonter à la surface afin de ne pas étouffer votre pelouse.  Vous ramasserez environ 80% des résidus, mais ne vous inquiétez pas, vous pouvez laisser à la surface les 20% restants, ceux-ci feront office d’humus (décomposition organique)  c’est-à-dire office d’engrais naturel.

Dans le cas où suite à ce lifting , votre pelouse serait clairsemée à certains endroits, n’hésitez pas à semer de l’engrais à ces endroits. Une fois votre pelouse scarifiée, sachez que celle-ci sera quelques jours fragilisée, évitez dons de jouer au football dessus ou même de la fouler pendent ce temps ;-)

 

A quelle fréquence dois-je scarifier ma pelouse ?

La scarification se fait deux fois par an, n’allez pas au-delà, votre gazon risquerait de ne pas s’en remettre ! Scarifier votre pelouse au printemps avant les premières tontes, vers mars-avril, une fois les gelées terminées, cela permettra de lui redonner de la fraîcheur et vous débarrassera de la couche de feutrage formée durant l’hiver. La couche de feutrage, c’est un entrelacs d’herbes formant un revêtement impénétrable. Scarifier la deuxième fois en automne, vers octobre, avant les gelées, afin d’enlever toutes les mauvais herbes et aussi si vous souhaitez ressemer votre pelouse, car l’automne est la saison la plus propice au semis.

scarifier sa pelouse

 

Voilà, vous avez dorénavant toutes les clés en mains pour une bonne scarification, alors c’est qui le pro du scarificateur ?

Parcliniquetondeuse

Entretenir votre jardin

lien vers vidéo Rustica:

http://www.youtube.com/watch?v=Nqmm97a7pwA

tondre la pelouse ligne droite

 

 

La pelouse tient une grande place dans les jardins d’aujourd’hui car c’est un lieu de détente et de convivialité pour toute la famille !

Avec un peu d’organisation, son entretien se fait en un minimum de temps.
Notre plan d’attaque
1. Pour un résultat parfait
◙ Tondez la pelouse de votre jardin par bandes parallèles, très régulières, sans oublier la moindre surface.
Avec la force de l’habitude, vous verrez votre gazon prendre l’aspect brillant du velours.

2. Pour que la tonte ne devienne pas un parcours du combattant
Ne disséminez pas les obstacles (plate-bande, arbre, banc, massif, statue, fontaine…) au centre de la pelouse : regroupez plutôt les éléments dans un seul lieu, et si possible sur les bords de terrain pour que la tondeuse puisse passer facilement.
◙ Limitez-vous à 1 ou 2 obstacles centraux.

3. Par temps chaud
◙ Tondez plus long pour protéger les brins de gazon et empêcher le coeur de chaque petite touffe de jaunir.

4. Quelles hauteurs de coupe ? 
Elles varient suivant la qualité du gazon et la période de l’année.
◙ Tondez un gazon très fin à 1 cm du sol, un gazon moyen à 2 cm, une pelouse rustique à 5 cm.
◙ D’avril à la mi-octobre, tondez votre gazon à la hauteur voulue.
◙ En revanche, en mars et en octobre-novembre, n’oubliez pas de tondre un cran au-dessus.
◙ Et, pour une première tonte de printemps, tondez d’abord très long, en descendant d’un cran à la coupe suivante, et ainsi de suite jusqu’à la hauteur voulue.

5. Avant la tonte, aidez l’herbe à sécher
Au printemps et en automne, l’herbe est plutôt humide.
Renoncez à tondre l’herbe humide : vous obtiendriez de la « soupe », en faisant bourrer la tondeuse, qui calerait.
◙ Un balayage léger, au balai ou au râteau à herbe, fera tomber la rosée et accélérera l’égouttage de l’herbe.

6. Faites des tas d’herbe tondue.
◙ Pour une surface moyenne à grande, gagnez du temps et du carburant en vidant sur place les paniers pleins.
◙ Des carrés de toile accueilleront l’herbe en facilitant le transport à la brouette dans un second temps.
Naturellement, ne disposez vos toiles que sur l’herbe déjà tondue.

7. Après une absence
Tondez en 2 fois.
◙ Pratiquez une première tonte haute, suivie 3 ou 4 jours plus tard d’une tonte rase.

8. La bonne fréquence ? 
◙ En pleine période de pousse (avril-octobre), tondez le gazon fin tous les 3 jours, le gazon moyen tous les 5 jours, le gazon rustique toutes les semaines.
◙ Doublez ces intervalles en période de pousse « calme ».
Les tontes sont généralement inutiles – sauf temps très doux – de la mi-novembre à la mi-mars.

9. Pour un fini impeccable
Investissez dans un coupe-bordure (à main ou életrique). Le résultat est visible et très soigné.

10. Attendez quelques jours après une tonte avant d’appliquer engrais ou désherbant.
2 jours de battement en pleine végétation, 4 jours en période de pousse ralentie permettent une bonne assimilation sans accident.

http://www.savoirtoutfaireaujardin.com/article/15/07/2013/comment-bien-tondre-sa-pelouse–/781#sthash.FzaIeCFF.dpuf